Radio JUNKS
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Telechargement

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
blinkoff
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Telechargement   Mar 4 Jan - 21:49

alors ca je trouve ca tres fort !!

Citation :
La cour de Munich a ordonnée à la société Fujitsu Siemens de s'acquitter d'une redevance de 12 euro sur chaque nouveau matériel informatique vendu !

S'appuyant sur le fait qu'un pirate pouvait acheter un PC ou une imprimante pour dupliquer des oeuvres ou logiciels protégées par un copyright, la cour a jugé que les fabriquants de matériels informatiques devaient s'acquitter eux aussi de la redevance déjà existante pour les supports numériques vierges (K7 audio, VHS, Minidisc, CD-R audio, CD-R data).

L'Allemagne, comme la France et d'autres pays d'europe, a une longue histoire sur ces taxes prélevées sur la vente des cassettes audio et VHS vierges et censées compenser les pertes sur les royalties et droits d'auteurs.

Mais la redevance prévue pour compenser les pertes liées au piratage et à la copie privée, n'est semble t'il, pas suffisantes au goût de la VG Wort (société de protection des droits) puisqu'elle demande à ce que les fabriquants de matériels informatique payent eux aussi ces taxes.

La VG Wort a combattu pendant plus de deux ans pour obtenir de l'argent des fabriquants informatiques, et bien qu'elle ait réclamée une taxe de 30 euro, elle a clamé gaiement sa victoire a l'issue de ce procès.

Forte de ce succès, elle projette maintenant de s'attaquer aux autres fabriquants partout en Allemagne.

Fujitsu Siemens a évidement fait appel de cette décision ...

L'Allemagne devient donc le premier pays d'Europe à imposer un prélèvement de copyright sur la vente de PC neufs, ce qui bien sur peut avoir des conséquences économiques face à la concurrence des autres pays de l'union européenne ne pratiquant pas cette taxe.

Cette taxe franchira-t-elle le Rhin pour venir s'implanter en France ??

La France qui est d'ailleurs aujourd'hui le pays d'Europe appliquant les taxes les plus élevées dans ce domaine...
infos du net


bin dans ce cas si ce jugement passe ont peux telecharger a tous va puisque les fabricants de PC s'aquitteront de cette taxe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-junks.fr
divad
Junks
avatar

Nombre de messages : 167
Localisation : st étienne
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Mer 5 Jan - 15:22

c n'importe koi, les gens n'achete pas un ordinateur ke pour télécharger !

faut croire kil ont besoin d'argent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Mer 5 Jan - 19:00

Le pire c'est, comme l'a sous-entendu blinkoff, que l'interdiction de télécharger restera mais cette loi s'intègrera également.
En gros, double enculage !

On s'y fera à force...
On aura même plus le réflexe de contester !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blinkoff
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Jeu 6 Jan - 12:41

Citation :
faut croire kil ont besoin d'argent...
besoin peux etre pas mais envie ca c'est sur !!!

je tiens au courant si jamais la France commence a prendre exemple sur l'Allemagne !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-junks.fr
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Jeu 3 Fév - 14:59

Citation :
Voici le texte de l'appel lancé par le Nouvel Observateur pour protester contre la répression qui touche les adeptes de peer to peer (P2P). Dessous, la liste des premières personnalités (artistes, politiques, intellectuels...) qui ont signé le texte.

"Nous sommes tous des pirates"

"A l'heure où des dizaines d'internautes vont bientôt passer en jugement
pour avoir téléchargé des fichiers musicaux sur des logiciels P2P, nous
dénonçons cette politique répressive et disproportionnée, dont sont
victimes quelques boucs émissaires. Comme huit millions de français, au
moins, nous avons, nous aussi téléchargé un jour de la musique en ligne
et sommes donc des délinquants en puissance. Nous demandons l'arrêt de
ces poursuites absurdes. Nous proposons l'ouverture d'un large débat
public, impliquant le gouvernement, tous les acteurs de l'industrie
musicale, tous les artistes, afin de parvenir à une meilleure défense du droit d’auteur, mais aussi les consommateurs afin de trouver ensemble des réponses équitables et surtout adaptées à leur époque."

- Pour signer l'appel : http://permanent.nouvelobs.com/php/petition6/

Les premiers signataires

Manu Chao
Matthieu Chedid
Mickey 3D
Keren Ann
Jean Louis Aubert
Jeanne Cherhal
Bénabar
Tryo
Dominique A
Yann Tiersen
Art Mengo
Debout sur le Zinc
Le peuple de l’Herbe
Magyd Cherfi (ex Zebda)
Khaled
Bams (hip, hop)
Princesse Anies
Ségolène Royal député PS,
Christian Paul député PS,
Jose Bové
Didier Mathus député PS,
Dominique Voynet, sénateur, vert
Noel Mamère
Sinclair (musicien),
Bertrand Burgalat (musicien, patron du label Tricatel),
Nicolas Kantorowicz (DJ Sporto Kantes),
Ariel Wizman (animateur),
Didier Wampas (musicien)
Bob Sinclar (Yellow Prod)
Philippe Manœuvre (rockn folk)
Patrick Eudeline (écrivain)
Chloe Delaume (écrivain)
Massilia Sound System
Elista
Ez3kiel
Zenzile
Didier Varrod
Marie Lecoq Programmatrice Oui FM
Olivier Cachin (red chef du magazine RADIKAL)
Jarring Production (label indépendant)
L'UFC Que choisir!
ADAMI (association des artistes musiciens interprètes°
SPEDIDAM (qui représente les artistes-interprètes dont le nom n'est pas mentionné sur l'étiquette des phonogrammes ou au générique des œuvres audiovisuelles)
SNAP (Syndicat national des artistes plasticiens)
Olaf Hund (musicien),
Tariq Krim,
Frédéric Fauvet, 36 ans, chef de projet, élu local Somme,
Horn François, 46 ans, Maître de Conférences en Sciences Economiques,
Yvi Slan / 32 ans / musicien,
Cécile Alvergnat, 60 ans, consultante, membre d'ACSEL, ex -membre de la CNIL,
Welger-Barboza Corinne Maitre de Conférences, Institut d'art et d'archéologie. Université Paris 1. Panthéon-Sorbonne.
Félix JOUSSERAND ( SPOKE ORKESTRA ) 26 ans -Auteur / Interprète
BARBOZA Pierre 54 ans Maître de conférence université Paris 13.
Guillaume Lanneau, 34 ans, plasticien, responsable du SNAP (syndicat national des artistes plasticiens)
nOWAK François, Paris 62 ans
SAMUP (syndicat des artistes musiciens)
Alban MARTIN, 24 ans, Salarié
Thomas FÉLIX-FRANÇOIS, 30 ans, graphiste-Illustrateur
Engelhart Emmanuel, 25 ans Informaticien
Murielle Cahen, avocate spécialisée nouvelles technologies
Humbert olivier 25 ans professeur de musique
Alex Van Meggelen (auteur compositeur interprête)
Wald Sébastien, 26 ans, Animateur TICE.
Catherine Scholler 47 ans, directeur comptable
viviane pestrimaux chomeuse
Bernard Schalscha 56 ansTraducteur
Jérôme Zajdermann, Producteur associé chez Sotavento
Matthieu Connen, 29 ans, ingénieur
Jànmi Hesse association mic mac, 38 ans – Agent de développement
Eric Ménard, Canard Musique, Nantes
Véronique Granier-Lapierre, chargée de production audivisuelle, on
Elise Degert, 26 ans, animatrice prévention SIDA.
Pierquin Laurent, 33 ans, auteur, compositeur et interprète.
Patrick Haour, rédacteur en chef du magazine Velvet
Antoine Casubolo, réalisateur, 47 ans
FRANCO MANNARA / CHANTEUR MUSICIEN / 39 ANS
Florent Latrive (journaliste Libération)
DJ Zebra (Radio Nova)
Barbara Buge
Mathias Deon
Karine Leclercq
Les Beautés vulgaires
Arnaud FRAISSE Rédacteur-En-Chef GrooveCyber Press Publishing
Matthieu Connen
Jean Baptiste Soufron, juriste
Aziz Ridouan, 16 ans, lycéen (Association des Audionautes)
Bertrand Fraysse, journaliste
Gael Olivier-Lacamp, journaliste, 55ans
Hélène Lequeux-Duchesne, 45 ans, Artiste Musicienne, pour le Syndicat National des Musiciens Force Ouvrière (membre du bureau de ce syndicat)
Arnaud Beguin
Smael Bouaici (Radio Nova)

source : NouvelObs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blinkoff
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Jeu 3 Fév - 16:11

a signé !


j'espere que cela fera evoluer les choses !!!
en tout cas c'est une tres bonne initiative
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-junks.fr
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Mar 8 Fév - 17:13

Citation :
Luz, "censuré", quitte les Inrockuptibles

Le dessinateur quitte l'hebdomadaire après une controverse sur la publication d'un de ses dessins, mettant en scène un téléchargeur et Pascal Nègre.



Le dessinateur Luz a décidé de quitter l'hebdomadaire Les Inrockuptibles, auquel il collaborait depuis huit ans, après une controverse sur la publication d'un de ses dessins, mettant en scène un téléchargeur de musique et Pascal Nègre, PDG d'Universal Musique France.
Luz a annoncé vendredi 4 février en milieu d'après-midi qu'il quittait l'hebdomadaire, s'estimant "censuré" pour un dessin refusé la semaine dernière.
"Suite à la censure, la semaine dernière, d'un dessin, je quitte les Inrocks. Sans colère, mais avec beaucoup de dépit et une profonde tristesse", expliquait alors Luz, collaborateur également de Charlie Hebdo et Magic.

source : NouvelOBS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blinkoff
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Dim 13 Mar - 21:13

Citation :
C'est un arrêt inédit. La cour a estimé que le prévenu, poursuivi pour avoir téléchargé et copié 500 films, a respecté le droit de la propriété intellectuelle, puisqu'il n'en a fait qu'un usage privé. Les éditeurs vidéo se pourvoient en cassation.

Quelles pratiques relèvent de la copie privée, quelles pratiques peuvent être considérées comme du piratage? L'arrêt rendu par la cour d'appel de Montpellier le 10 mars apporte une réponse inédite, dans un débat où s'opposent l'industrie du disque et du cinéma aux internautes et consommateurs.

La cour a confirmé la relaxe, prononcée en première instance par le tribunal de Rodez, à l'encontre d'un internaute poursuivi pour avoir téléchargé ou copié à partir de DVD prêtés, environ 500 films. Du côté des plaignants déboutés, figurent le Syndicat national de l'édition vidéo (SEV), la Fédération nationale des distributeurs de films (FNDF) et le studio Twentieth Century Fox.

Dans son arrêt, le juge s'appuie sur les articles L.122-3, L.122-4 et L.122-5 du code de propriété intellectuelle, qui stipulent que «lorsqu'une oeuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-junks.fr
blinkoff
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Jeu 1 Sep - 0:14

Citation :
Condamnation de pirate de BD

Pour la première fois, un prévenu a été condamné en France pour piratage de bandes dessinées (BD) sur Internet. Condamné au printemps 2005, il n’a pas fait appel de sa condamnation à un euro symbolique. Le jugement était par conséquent rendu définitif ce mois-ci. L’homme était accusé d’avoir mis en ligne quelques 2288 bandes dessinées.

Il risquait 300 000 € (420 000 SCAN) d’amende et une peine de 3 ans de prison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-junks.fr
blinkoff
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Jeu 8 Sep - 0:22

Citation :
La cour fédérale australienne a jugée le 5 septembre dernier que le programme de Peer-To-Peer Kazaa était illégal, car il ne se conforme pas aux lois sur les droits d’auteurs. Kazaa est le populaire programme d’échange de fichiers permettant de télécharger gratuitement des films, de la musique et des images. Attention : même si vous n'habitez pas l'Australie, vous en verrez quand même l'impact.

Sharman Networks Ltd., un des propriétaires de Kazaa, a reçu un délai de deux mois pour modifier le logiciel, puisque la dite compagnie est restée impassible devant l’échange de fichiers illégal sur son programme.

Sharman et les autres compagnies propriétaires de Kazaa devront aussi payer une amende pour avoir violé les lois sur la propriété intellectuelle. Le montant total de l’amende sera défini plus tard par la cour fédérale d’Australie.

Utilisateurs de Kazaa : même si vous n’habitez pas l’Australie, cette nouvelle vous touchera également puisque les serveurs maîtres de Kazaa se situent dans cette région du globe, ce qui signifie donc que tous les utilisateurs répartis dans le monde en verront les conséquences.

Les propriétaires de Kazaa ont déjà la ferme intention de se rendre en cour d’appel, et informent les internautes que le logiciel est toujours disponible sur le Net !

Il est à noter que cette nouvelle survient 10 semaines après un jugement identique porté à l'égard du site Grokster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-junks.fr
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Jeu 13 Oct - 15:38

D'après www.mass-media.fr

12/10/2005 :

Citation :
Un conflit entre les deux prestataires qui gèrent la chasse aux pirates pour le compte de la SCPP (Société Civile des Producteurs Phonographiques) pourrait bloquer toute chasse aux pirates au profit de L'industrie musicale en France !

AdVestigo et CoPeerRight Agency ont comme client la SCPP et le SELL (Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs) pour le compte desquels ils se chargent d'automatiser les processus de chasse aux pirates de musique sur les réseaux peer-to-peer. La sombre affaire de violation de brevet et de contrefaçon qui les oppose pourrait bloquer pendant des mois, voire des années, les poursuites de l'industrie de la musique contre les utilisateurs du P2P.

Comment en est-on arrivé là ? L'affaire démarre en 2004, lorsque les éditeurs obtiennent du gouvernement qu'il autorise, via une modification de la loi informatique et libertés, la surveillance automatique des réseaux de P2P.

Le SELL décide alors de faire appel à la société CoPeerRight et obtient en avril 2005 l'aval de la Cnil (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) pour expédier des messages d'avertissement aux internautes pris en flagrant délit de téléchargement illégal. De son côté, la SCPP signe un accord avec AdVestigo et prépare un dossier en vue d'une ratification par la Cnil.

Tout dérape en juillet dernier, quand CoPeerRight assigne son concurrent AdVestigo devant le Tribunal de grande instance de Paris pour contrefaçon. La raison ? Un brevet, déposé en mai 2003, portant sur un "procédé et système pour lutter contre la diffusion illégale d'oeuvres protégées dans un réseau de transmission de données numériques". Le site Ratiatum s'est procuré à ce sujet quelques documents qui lui ont permis de mener une enquête approfondie .

En proposant à l'industrie de la musique des services similaires à ceux que CoPeerRight a protégé par brevet, AdVestigo tombe sous le coup d'une accusation pour contrefaçon, qui pourrait également, ironie du sort, toucher la SCPP. En effet, en vertu de l'article L615-1 du Code de la propriété intellectuelle, celui qui utilise des produits contrefaits devient lui-même contrefacteur ! Dans le même temps, AdVestigo envisagerait d'attaquer le brevet pour le faire invalider.

Pour entreprendre de nouvelles poursuites contre les pirates, l'industrie du disque doit attendre que le Tribunal de Paris et l'Inpi (Institut National de la Propriété Intellectuelle) aient statué sur cette affaire, ce qui, d'appel en pourvoi en Cour de cassation, pourrait prendre un certain temps...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blinkoff
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Ven 14 Oct - 0:16

mais si on resume ils se pourait que les "chasseurs de pirates" soient aussi des pirates
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-junks.fr
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Ven 17 Mar - 16:28

DADVSI : la mort du P2P en France votée ?
Source

Nouveau coup dur pour l'Internet français, les députés ont voté, dans le cadre de la loi DADVSI, l'amendement connu sous le nom de « Vivendi / Universal ». Ce point précis de la loi vient interdire l'utilisation et la mise à disposition des logiciels d'échange de fichiers de type Peer To Peer.

Cette proposition initiée par les maisons de disques et le groupe Vivendi / Universal a été adoptée hier par les députés. Elle criminalise la technologie Peer To Peer, sous prétexte que celle-ci peut être utilisée pour échanger des fichiers pirates. Malheureusement, les députés et Vivendi / Universal ont visiblement oublié que le Peer To Peer était également utilisé pour échanger des fichiers tout à fait légaux. Certains sites, comme Clubic, proposent d'ailleurs des démos de jeu, des logiciels gratuits ou bien même des systèmes d'exploitation gratuits de façon légale via le Peer To Peer.

Le Peer To Peer est également employé et soutenu par la communauté des logiciels libres. De nombreux utilitaires / logiciels s'appuient d'ailleurs sur le Peer To Peer pour leur fonctionnement. L'adoption de cet amendement a toutefois provoqué l'indignation et la révolte de certains députés : « si nous votons cet amendement, nous tuons le développement du logiciel libre dans notre pays. Nous tuons l'innovation et la recherche dans un domaine où les Français ont été pionniers. Si nous avons un réflexe de patriotisme économique, nous ne pouvons voter cet amendement en pleine conscience », a ainsi déclaré le député socialiste Patrick Bloche cité par Ratiatum. « Vous ne devez pas confondre l'outil et l'usage », précise fort justement son collègue Christian Paul alors que Martine Billard (député vert) s'indigne, « je suis un peu effondrée Monsieur le Ministre [...] je ne pensais pas que vous iriez aussi loin ».

L'amendement 150 prévoit de punir « de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende le fait, 1° d'éditer, de mettre à la disposition du public ou de communiquer au public, sciemment, y compris à travers une annonce publicitaire, et sous quelque forme que ce soit, un logiciel manifestement destiné à la mise à disposition du public non autorisée d'œuvres ou d'objets protégés » et « 2° d'inciter sciemment à l'usage d'un logiciel mentionné au 1° ». Un troisième point, vient limiter la casse et précise que « ces dispositions ne sont pas applicables aux logiciels destinés au travail collaboratif, à la recherche ou à l'échange de fichiers ou d'objets non soumis à la rémunération du droit d'auteur ».

Un troisième point à contre-courant qui vient soulever bien des interrogations et plonge tout le monde dans le flou, un flou qui pourrait conduire à bien des dérives... François Bayrou dit très justement que « dans ce cas, il eut été plus facile de voter contre l'amendement. On ne peut pas voter un amendement qui dit noir et un sous-amendement qui dit blanc ». De ce fait, le député UDF juge le texte inconstitutionnel. Christine Boutin (UMP) a d'ores et déjà indiqué qu'elle signera le recours en inconstitutionnalité de la loi... Une affaire à suivre de très près !




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blinkoff
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Sam 18 Mar - 21:47

ah putain je savais pas que ca repassé au parlement maintenant

la tu vois fortement l'inflence/ l'orientation des médias ! quand le projet de loi a été rejeté la premiere fois la plupart des media en ont parlé (en sois disant etant objectif mais en insistant sur le fait que le secteur de la musique serait ravagé (tu parles) ) et mainteant que ca a été adopté en premiere instance la pas un mot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-junks.fr
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Lun 20 Mar - 17:11

ah ouai exact ! j'avais pas remarqué...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blinkoff
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Jeu 27 Avr - 23:52

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-junks.fr
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Ven 28 Avr - 13:10

je pense que la famille est maline et s'est vite débarrassée de son pc.
mais bon...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blinkoff
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Ven 28 Avr - 23:09

c'est ce que j ai pensais mais bon si ils ont eu le net il y a des traces quand meme ! relever de compte et inscription aupres d'un FAI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-junks.fr
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Dim 30 Avr - 20:39

blinkoff a écrit:
c'est ce que j ai pensais mais bon si ils ont eu le net il y a des traces quand meme ! relever de compte et inscription aupres d'un FAI !

sauf si leur voisin a une box...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Lun 1 Mai - 15:25

http://eucd.info/petitions/?petition=2

je sais plus si je l'avais déjà mise sur le forum...
en tout cas, signez moi ca !!

ANTI DAVDSI POWER !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Jeu 29 Juin - 11:59

j'ai reçu ce mail :

Citation :
Bonjour,

Nous vous écrivons car vous avez signé la pétition "NON au projet de loi DADVSI"
(http://eucd.info/petitions/index.php?petition=2) que nous avons lancée le 2
décembre dernier et qui, à ce jour, a recueilli plus de 167 000 signatures de
particuliers et plus de 1000 signatures d'organisations. Nous vous remercions
une nouvelle fois pour votre confiance.

Nous tenions à vous informer que le projet de loi DADVSI va être présenté au
vote ce 30 juin à l'Assemblée et au Sénat. Tout comme dans sa version originale
à laquelle vous vous êtes opposé, ce texte contient de nombreuses dispositions
que nous jugeons purement et simplement inacceptables (I). Le DADVSI a de plus
été rédigé dans des conditions indignes d'une démocratie (II). Le vote du 30
juin étant la dernière étape du processus parlementaire, il est urgent d'agir.
(III).

** I - Un contenu inacceptable **

La version actuelle du DADVSI permet toujours aux producteurs de disques et de
films d'installer sur votre ordinateur personnel des dispositifs destinés à
contrôler et à surveiller l'usage que vous faites de la musique et des films que
vous achetez. Elle contient également toujours des dispositions vous interdisant
de neutraliser ces dispositifs, quoi qu'ils fassent. Certains articles ont pour
objectif de permettre la mise en place un *filtrage généralisé d'internet*.

Si le DADVSI est adopté, le simple fait de lire un DVD avec un logiciel non
autorisé par le producteur fera risquer 3750 euros d'amende, la publication d'un
tel logiciel 6 mois de prison et 30 000 euros d'amende. Vous risquerez également
3 750 euros d'amende pour la neutralisation d'un dispositif portant atteinte à
votre vie privée mais protégé par la loi au titre de «mesure technique». Idem
pour la conversion d'un CD protégé au format MP3.

Votre fournisseur d'accès aura par ailleurs obligation de vous fournir des
dispositifs de filtrage et vous aurez obligation de les installer.

Les auteurs de logiciels libres pourront eux être censurés par une autorité
administrative et ceux publiant des logiciels permettant l'échange de données
protégées par le droit d'auteur risqueront 3 ans de prison et 300 000 euros
d'amende. Les menaces pour les droits fondamentaux du public et le logiciel
libre sont donc toujours présentes.

Le texte présente aussi toujours des risques importants pour la sécurité des
ordinateurs des particuliers, des administrations et des entreprises. Il menace
la compétivité de la France et sa capacité d'innovation en créant une insécurité
juridique majeure sur le marché du logiciel, marché stratégique s'il en est. Il
facilite les pratiques anti-concurrentielles telles que la vente liée, les
ententes illicites et les abus de position dominante. Il instaure un péage
incontournable sur les technologies d'accès à la culture et à l'information.

Vous pouvez lire cette tribune du député Bernard Carayon (UMP) et de Michel
Rocard, ancien Premier Ministre (PS) parue dans le Figaro vendredi dernier. Elle
couvre l'ensemble des enjeux et démontre que la problématique dépasse largement
la rémunération des artistes : l'encodage des oeuvres numériques : *un nouveau
big brother* ?
(http://www.bcarayon-ie.com/articles/230606Fig.html)

Vous pouvez aussi consulter une liste non exhaustive des conséquences directes
du DADVSI à l'adresse suivante (http://eucd.info/324.shtml)

** II - Une parodie de démocratie **

Sous la pression des industriels mais aussi du gouvernement américain, le
gouvernement français a multiplié les manoeuvres anti-démocratiques, les
mensonges, et les pressions sur les parlementaires pour faire adopter ce texte
dans une version dure.

Citons notamment le retrait en mars, au mépris du règlement intérieur de
l'Assemblée Nationale, de l'article 1er (http://eucd.info/278.shtml) voté en
décembre et qui instaurait la licence globale, ou encore le passage en force de
55 amendements de dernière minute jeudi dernier en commission mixte paritaire,
au mépris du droit d'amendement de l'opposition (http://eucd.info/322.shtml) et
alors qu'une seconde lecture aurait dû être organisée au regard de l'écart entre
la version de l'Assemblée et celle du Sénat. Le ministre de la culture s'y était
d'ailleurs engagé à sept reprises en hémicycle au nom du gouvernement, mais,
sous la pression, il s'est parjuré.

Citons également la présence en décembre de représentants de la FNAC et Virgin
(http://www.liberation.fr/page.php?Article=346365) et de lobbyistes de la SACEM
(http://eucd.info/279.shtml) dans des espaces de l'Assemblée normalement
réservés au parlementaires , ou encore l'intervention directe et couronnée de
succès du Secrétaire d'État au commerce américain pour que soit retiré en mai au
Sénat les seules dispositions favorables au consommateur, dispositions pourtant
adoptées à l'unanimité par les députés en mars dernier
(http://www.pcinpact.com/actu/news/28628-DADVSi-autrefois-imposee-
linteroperabilite-d.htm).

Signalons enfin le refus répété du gouvernement de recevoir la pétition que vous
avez signé. Lors de la dernière tentative, nous avons été arrété à plus de cent
mêtres de Matignon par les forces de l'ordre de façon à éviter que nous ne
soyons pris en photo et filmé par les journalistes qui nous attendaient
(http://www.pcinpact.com/actu/news/29352-Matignon-se-verrouille-face-a-Richard-
Stallm.htm).

Nous ne sommes pas les seuls à dénoncer ces méthodes anti-démocratiques et ce
refus de prendre en compte les demandes n'émanant pas des industriels du disque,
du film et du logiciel propriétaire. Des associations de consommateurs (UFC,
CLCV), de famille (UNAF), d'internautes (ADA, ODEBI), des sociétés d'artistes
(ADAMI, SPEDIDAM), des syndicats de musiciens, ont fait le même constat.

** III - Que faire ? ***

Il reste aujourd'hui une possibilité d'éviter le pire : il faut que les députés
et les sénateurs votent contre ce texte le 30 juin. Des élus de tous bords ont
déjà annoncé qu'ils le feraient mais leur nombre est insuffisant.

Nous vous invitons donc à contacter le plus rapidement possible votre député et
votre sénateur, et plus largement, le plus possible d'élus UMP et UDF étant
donné qu'ils ont, pour les premiers, la majorité à l'Assemblée, et que pour les
seconds ils sont au Sénat en capacité de faire basculer le vote. Cela ne vous
prendra que quelques minutes mais si nous sommes plusieurs milliers, voire des
dizaines de milliers, à le faire dans le prochains jours, cela les fera sans
doute réfléchir. Vous trouverez leur numéro de téléphone, leur adresse
électronique et des conseils pour un maximum d'efficacité à l'adresse suivante :

http://eucd.info/311.shtml

En vous remerciant pour votre attention et votre soutien,

L'équipe d'EUCD.INFO

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Ven 28 Juil - 23:20


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blinkoff
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Dim 30 Juil - 20:06

c'est vraiment abusé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-junks.fr
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Sam 2 Sep - 21:05

voici un p'tit logiciel de P2P entre amis en toute discrétion : TribalWeb

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darky
Junks
avatar

Nombre de messages : 2662
Date d'inscription : 13/12/2004

MessageSujet: Re: Telechargement   Dim 3 Sep - 17:32

Télécharger gratuitement et en toute légalité sera bientôt possible


SpiralFrog, une toute nouvelle plateforme de téléchargement musical, vient de voir le jour à New York. Grâce à un accord signé le 29 août dernier avec la maison de disques Universal Music Group (UMG), un leader dans le monde de la musique, tout le catalogue d’UMG sera bientôt disponible, gratuitement, aux internautes américains et canadiens.




SpiralFrog sera financé entièrement grâce à la publicité. « Nous souhaitons offrir aux jeunes consommateurs une alternative au piratage musical », a déclaré Robin Kent, P.D.G. de SpiralFrog. « SpiralFrog offrira à ces consommateurs une expérience et un environnement plus convivial que tout système permettant de télécharger de la musique illégalement en ce moment. Il n’y aura aucun virus ni espiogiciel, le téléchargement sera rapide et efficace et les chansons ainsi que les vidéos téléchargeables seront d’une qualité certaine. »

Afin de contrer le piratage de la musique, les fichiers seront protégés par des mesures de gestion des droits numériques (digital rights management), assez impopulaires auprès des internautes. « Nous voulons offrir un environnement agréable pour tous – tant nos consommateurs que nos partenaires commerciaux et les artistes », explique Kent. « Le piratage est l’un des grands maux de l’industrie musicale ».

D’après le P.D.G., de nombreuses recherches menées par l’entreprise démontrent que les amateurs de musique sont prêts à « payer » pour le contenu en écoutant ou visualisant des publicités liées à leurs goûts.

Le public visé par SpiralFrog est le plus recherché auprès des publicitaires, soit les gens de 13 à 34 ans. La version bêta de cette nouvelle plateforme musicale devrait être dévoilée d'ici la fin de l'année aux États-Unis et au Canada.

Aucune annonce n’a été faite concernant les artistes dont les œuvres pourraient être diffusées sur SpiralFrog.


Le Lézard

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Telechargement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Telechargement
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» PRESENTATION DE PT2
» magazine de running...........
» SIMULATEUR DE PECHE AUX CARNAS
» Voyage sous la rivière
» Télécharger de nouveaux modèles pour aérofly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Junks Forum :: Général :: Informatique-
Sauter vers: